Archiv

Les histoires d'amour

Les histoires d'amour finissent mal... das war im Mai auch im Rahmen der Reihe "La prose narrative" Unterrichtsthema. Ausgehend von zwei Kurzgeschichten, "31, rue Thiers" von Pierre Bellemare und "Petites pratiques germanopratines" von Anna Gavalda, sollte in Gruppen jeweils eine eigene Erzählung geschrieben werden. Hier also die Texte zum Thema "Wenn beim Verliebtsein mal was schiefgeht":

1) Les fesses de l'autre

Clémence s’appuye contre le bar et commande un Manhattan Sunrise. Elle est une jeune fille attractive qui a beaucoup de tempérament. Clémence jette un coup d’oeil ennuyeux au barman qui mixe son cocktail. C’est vrai, il n’y a pas d’hommes intéressants ici.
Tout à coup, quelqu’un se met à son côté. Elle tourne sa tête et le regarde. Il s’agit d’une jeune homme avec les cheveux blonds, les yeux à couleur chocolat; mais le plus important est ce sourire désarmant sur ses lèvres. Il lui demande si elle est aussi énervée que lui par cet endroit triste. „On change de bar“ dit le beau gosse. Ils rient beaucoup, ils s’entendent bien. „Attends, je dois payer mon cocktail“, dit-elle et cherche l’argent dans son sac. Quand elle lève la tête elle voit une autre fille, une vraie nana, qui entre dans le bar. Clémence observe sa nouvelle connaissance: Il tourne sa tête et coule un regard vers le derrière de Barbie.
Clémence fronce les sourcils. Elle retourne lentement au comptoir, prend son Manhattan et le verse sur le garçon. Puis, elle s’en va. Quelle soirée.

(Rike, Teresa)


2) Cours préparatoire

C’est lundi matin, sept heures, et je suis déjà à l’université. Qu’est-ce que je suis malade! Mais demain, il y aura une épreuve importante et je ne suis pas du tout préparée jusqu’à maintenant. A cause de ça, mon copain aujourd’hui, ce sera la bibliothèque. Tous les livres de la philologie allemande veulent être lus par moi.
Je n’attendais personne ici à cette heure, mais quelle surprise! Un gars de mon cours est déjà là, Eric. Des tours de livres l’entassent. Je le salue comme toujours avec une bise sur la joue car nous nous connaissons depuis que nous avons commencé nos études. Mais depuis quelque temps, mon coeur bat lus vite quand je le vois. Aujourd’hui, la situation est parfaite pour nous e6t je sens qu’il attend aussi quelque chose. Nous nous n‘intéressons plus à nos livres et notre bise devient und bisou long et intense.
Je me blottis contre lui et nous nous adossons à une étagère. Boum! L’étagère n’avait pas été fixée et nous nous retrouvons par terre parmi beaucoup de livres. La surveillante arrive et fait un esclandre. La situation parfaite est devenue complètement embarrassante et nous sommes rouges comme des tomates.

(Lena, Alina, Fanny)


3) Savoir se taire

Un garçon de 17 ans va au cinéma avec sa petite amie. Mais avant que le film commence, en achetant du pop-corn, il rencontre son ex-copine. Elle avait fini leur relation il ya trois mois. Maintenant elle lui fait la bise et les deux parlent avec beaucoup d’enthousiasme.
Après, il la présente à sa nouvelle amie et tous les trois vont dans la salle. Pendant le film, tout est bien, mais après, dans un café, le garçon n’arrête pas de parler de son ex. Son amie est énervée, elle verse du coca à son visage et le quitte furieusement. Il reste sans rien comprendre.

(Raphael, Anna, Barbara)


4) Les petites voitures

Nous sommes assis sur son canapé. Il dit: „Regarde le coucher du soleil! C’est magnifique, non?“ – „Oui, c’est très romantique!“ Il me regarde avec ses grands yeux bleus, d’une telle façon qui me laisse fondre mon coeur. Je ne sais pas quoi dire, mais rien n’est nécessaire: il prend ma main et mon coeur arrête de battre. Tout est parfait!
Mais tout à coup rien n’est plus parfait parce que sa mère arrive en disant: „Voilà tes chaussettes propres!“ Sous le choc, je vois les chaussettes avec des petites voitures bariolées. Il laisse tomber ma main.

(Luisa, Ragna, Ana)


5) Savoir se taire, les filles aussi

Enfin Luc a osé demander à Aurélie si elle a envie d’aller au cinéma avec lui. Depuis quelques années, les deux vont dans la même classe et dès le début ils étaient amoureux l’un de l’autre. Alors, ils se sont assis dans la salle du cinéma. Tout semble parfait, mais tout à coup Aurélie demande...
- Quoi, qu’est-ce qu’il a dit?
Luc répond avec une voix basse:
- Il entend des voix.
- Mais ils sont tous seuls dans le bâtiment?!
- Ben, peut-être qu’il y a encore quelqu’un dans l’immeuble.
- Mais qui? Qu’est-ecqu’il ferait là?
- Je ne sais pas. On verra. Et maintenant regardons le film.
Un peu plus tard, Luc cherche à prendre la main d’Aurélie, mais en même temps elle saute et crie:
- Non, n’entre pas! Il est juste derrière la porte! Est-ce que t’as vu ça?! Trop stupide, elle!
Les autres spectateurs commencent à s’énerver un tout petit peu et Luc a un peu honte. Il devient de plus en plus muet. Après le film, Aurélie dit: „La fin a été trop passionnante, j’ai vachement eu peur!“
Ça a été leur premier et aussi leur dernier rendez-vous.

(David, Verena, Charlotte)

1 Kommentar 3.8.11 16:35, kommentieren